Conférence Yedi : idées et anecdotes | GRUNDIG - Respect Food
Livre de recettes
FRA / fr
Menu
Recherche
Article — 16.10.2016

Conférence Yedi : idées et anecdotes sur la responsabilisation sociale se rejoignent à Istanbul

17 NOVEMBRE 2016

Réunissant 14 intervenants devant plus de 300 participants, la conférence d’Istanbul sur l’alimentation a ouvert la voie à une coopération entre différents acteurs des mondes des associations caritatives, de l’insertion sociale et de la gastronomie.”

Les initiatives #giveback (rendre) et #respectfood ont été abordées par les intervenants de la conférence Yedi du 6 novembre à Istanbul, sponsorisée par Grundig. Elle a été l’occasion pour une sélection de personnalités turques et du monde entier d’évoquer leurs expériences, leur travail et leur mission pour rendre service à leurs communautés, à la population et la planète.

Parmi ces intervenants figurait, par exemple, Defne Koryurek, fondatrice du convivium Slow Food Fikir Sahibi Damaklar d’Istanbul, qui a fait part de son travail de promotion des traditions alimentaires et produits locaux en tant que ressources pour les collectivités. Ebru Baybara, de Hayatim Yenibahar, a présenté son activité d’entreprenariat social visant à créer de petites entreprises au sud-est de la Turquie afin que les femmes de Mardin puissent demeurer dans leur ville natale et y bâtir un avenir. Alberto Crisci a expliqué les principes de The Clink Charity, associée à l’organisation gouvernementale britannique Her Majesty’s Prison Service pour briser le cercle vicieux de la criminalité en aidant les détenus à apprendre de nouvelles compétences, réintégrer la société et entrer sur le marché du travail.

Regarder la vidéo

Arash Derambarsh, l’homme politique à l’origine de la création de la loi sur la récupération de la nourriture en France, et Ronni Kahn, de la Oz Harvest Foundation, dont le travail s’est concentré sur la redistribution du surplus de nourriture aux organismes caritatifs en Australie depuis 2004, ont émis des déclarations pertinentes sur la question du gaspillage alimentaire.

D’autres voix pertinentes se sont élevées parmi les membres actifs des organismes caritatifs, de la gastronomie et de l’activisme social. On pouvait notamment y retrouver : Ayşe Tükrükçü du projet Soup Kitchen for the Homeless ; Sasha Correa du Basque Culinary Center, présentant le Prix du Basque Culinary Center ; Jock Zonfrillo de The Orana Foundation ; Karyn Thomas de Small Projects Istanbul ; Deniz Ova de l’IKSV (Istanbul Foundation for Culture and Arts) ; l’acteur Mert Firat de İhtiyaç Haritası (Map of Needs) ; Lars Charas de l’organisation Feeding Good ; et Yörük Kurtaran, fondateur de la Sivil Toplum için Destek Vakfı (Civil Society Support Foundation).

Massimo Bottura a apporté son témoignage sur l’expérience de Refettorio Gastromotiva, un projet mené par Food for Soul. Il a rappelé l’impact que l’ouverture de la toute nouvelle cantine communautaire avait eu sur la ville de Rio de Janeiro, ainsi que sur sa propre organisation à but non lucratif, dont c’était la première intervention au-delà des frontières italiennes.

La conférence Yedi a offert une nouvelle opportunité de rassembler différents acteurs impliqués dans des projets relatifs à l’insertion sociale, à la récupération de la nourriture, à la solidarité et à la charité, et de les encourager à échanger et à collaborer. Un terrain d’entente pour le réseautage et la responsabilisation : les événements comme celui-ci confirment le pouvoir de la collaboration, ainsi que l’impact potentiel qu’il peut avoir à l’avenir sur les communautés.

We’re using cookies and third-party cookies to provide you with the best possible service. By continuing to use this website, you consent with our privacy statement.